Les avantages du statut sas pour la creation d’entreprise

La SAS, ou Société par Actions Simplifiées, est un statut nouvellement créé. On y trouve de nombreux avantages.

Quels sont les avantages de la SAS pour la création d’une entreprise ?

Un statut souple et simplifié

Au sujet de la souplesse de ce statut, l’entreprise est sans contraintes au sujet du statut du budget. Si les dettes sont présentes, et que la société est endettée, ou bien s’il existe une hausse du budget, ce n’est pas un obstacle pour l’entreprise. En effet, si le capital social de l’entreprise est respecté, même si le budget de l’entreprise monte et descend, il n’y a aucune raison de s’en faire. Ce capital social peut être constitué, liquidé ou aussi dissous, tout comme une SA.

Et au sujet des réunions, il est possible de le faire par fax ou par e-mail.De ce fait, on n’est pas obligé de se déplacer pour une réunion ordinaire ou extraordinaire.

En ce qui concerne la création de l’entreprise, elle peut être créée par un seul entrepreneur. Et ce dernier peut faire un recours à d’autres investisseurs au cours du temps. Et c’est également à lui que revient la décision de l’organisation de cette société nouvellement créée. Or, ce n’est pas le cas pour la SA. Le statut de la société anonyme ne présente pas ces avantages. Ajoutée à cela, la société doit faire appel à un président comme dirigeant. C’est lui qui doit représenter la société.

Une simplicité par rapport aux lois

Depuis 2001, une loi a été mise en place en vue de mettre plus de précisions sur les informations des entrepreneurs et des salariés au sein du statut SA. La bonne nouvelle, c’est que la SAS n’a pas été prise en compte dans cette loi. En effet, la loi oblige cet ajout d’information en vue de la sécurité financière.

La croissance des statuts SAS

Tout au début de sa création, c’est-à-dire en janvier 1994, le statut SAS a été juste créé afin de faciliter une relation mère-filial au sein des groupes. Cette loi a été rénovée cinq ans après. De ce fait, si une personne possède un capital de 37 000 euros, il peut créer son entreprise.

La sécurité juridique qui s’adapte aux entrepreneurs

Au sujet des statuts, le ou les fondateurs de la société sont libres de leurs statuts juridiques. De ce fait, c’est tout le contraire d’un SA, qui doit être rédigé suivant la direction des actionnaires.
Donc, en gros, l’actionnaire n’aura pas recours à d’autres actionnaires pour la constitution d’un conseil d’administration. Donc lorsqu’une décision est prise, on n’a pas à s’en faire des obstacles juridiques.

L’évolution de la société

Qui dit évolution dans une société SAS dit fusion avec d’autres sociétés. De ce fait, on peut gérer plusieurs investisseurs afin d’augmenter la société. En effet, lorsque l’entrepreneur crée la société, il peut mettre en valeur, la place qu’il tient. C’est-à-dire que c’est lui qui règne, si on peut le dire.

Comments (0)
Add Comment