Les machines à sous dans les casinos en ligne

AllClear55 / Pixabay

La machine à sous est un incontournable des jeux de hasard. Toutefois, il faut bien reconnaître que son histoire est méconnue d’un grand nombre. Découvrons la machine à sous d’hier à aujourd’hui !

La première machine à sous

Le bandit manchot a été inventé à San Francisco en 1887 par Charles Fey, un Allemand qui a immigré aux États-Unis. Cette machine à sous était dotée d’un automatisme très simple. Ce qui avait l’avantage de faciliter la gestion des gains. En effet, elle fonctionnait avec des roulettes et elle a connu un franc succès jusqu’en 1920. Peu de temps après, la Card Belle comme elle était nommée, sera interdite d’utilisation. Cependant, elle continuera par être exploitée comme distributeur de bonbons jusque dans les années 1960.

Les rouleaux automatiques

La première machine connut quelques modifications et donna naissance à la Liberty Bell. Cette dernière était encore l’œuvre de Charles Fey. Le format de cette nouvelle machine était beaucoup plus compact que l’ancien modèle. Il était également en métal et cette fois-ci, les roues de la Card Bell avaient été remplacées par des rouleaux.

On y retrouvait aussi 5 différents symboles que sont l’as de pique, le carreau, la cloche de la liberté, le fer-à-cheval et le cœur. De plus, on obtenait un millier de combinaisons avec cette machine, alors qu’elles n’étaient que 100 pour la précédente. Les rouleaux automatiques fonctionneront jusqu’au lancement en 1963 de la machine électromécanique de Bally.

Les machines électroniques

Elles sont apparues dans les années 1980 et ce sont elles que nous utilisons encore aujourd’hui. Elles se composent des machines à :

  • rouleaux classiques,
  • rouleaux vidéos,
  • sous multi jeux,
  • poker.

Elles ont également un cycle de combinaison et un taux de redistribution souvent situé entre 85 et 99,9 %. Les machines à sous électroniques sont aussi celles qui sont utilisées dans les casinos en ligne. Elles sont autorisées en France depuis 1986.

Les commentaires sont fermés.