Quels équipements dois-je utiliser pour voyager à moto ?

Partir en vacances à moto est un rêve pour beaucoup de
motards. Quitter le périphérique, s’évader vers la mer ou aller taquiner les
cols sinueux de montagne. Toutes ces perspectives viennent chatouiller l’esprit
du voyageur qui n’a qu’une envie : étancher sa soif d’aventure et de
paysages grandioses
.

Cependant, partir avec sa bécane ne s’improvise pas.
L’espace est compté. Il va falloir la jouer fine et adapter ses équipements à
son road trip.

Du type de la moto, de la durée du séjour et de la bagagerie !

Partir un week-end ou deux semaines n’impose pas les mêmes
contraintes. Pour un séjour de faible durée, on privilégiera le top case. Sur
certaines motos, notamment les sportives il peut ne pas être évident de monter
un top case car ce dernier nécessite l’ajout d’une platine dédiée qui
s’accroche sur le bâtis arrière.

Dans ce genre de situation, la sacoche de réservoir sera la
solution. Prenez garde cependant à deux choses :

  • Le moyen d’accroche
  • Le volume de la sacoche

Certaines sacoches de réservoir s’accrochent par magnétisme
avec des aimants. La solution est séduisante de prime abord mais peut entrainer
des rayures sur votre réservoir si vous êtes bien chargé ou que vous la retirez
fréquemment. Heureusement, les accessoiristes proposent aujourd’hui des
sacoches dont le système d’accroche est facilité grâce à un support fixe que
l’on viendra monter autour de la trappe à essence.

Concernant le volume, une sacoche de réservoir imposante
risquera de vous masquer le compteur ainsi que de vous retirer un peu de
mobilité.

Dans la mesure du possible, on préfèrera la combinaison
ultime : top case et bagagerie latérale. Là encore, l’achat de sa
bagagerie latérale doit être réfléchi.

Vous avez du budget, comptez repartir souvent avec votre
machine : privilégiez la bagagerie alu. Solide, belle, pratique à utiliser
mais onéreuse.

Vous êtes moins fortuné et ne savez pas si vous les
utiliserez souvent : achetez une bagagerie en tissu souple qui fera très
bien l’affaire.

Petite astuce de motard voyageur : pliez vos affaires
dans un sac de voyage qui viendra lui-même dans vos sacoches latérales. Si vous
allez voyager sous la pluie, entourez votre sac de voyage dans un sac poubelle
en plastique.
Deux précautions valent mieux qu’une et rien de pire que d’arriver trempé le
soir, avec des affaires mouillées !

Enfin, pour les voyageurs au long court vous avez la
possibilité d’ajouter à cela une petite sacoche de réservoir et un sac de selle
étanche
. SW Motech en fait d’excellente qualité, testés et éprouvés dans les pires conditions par
votre serviteur !

Vous êtes sur la route ? Super ! Mais peut être
voulez-vous maintenant parler à votre passagère ou à votre compagnon de route ?

Comment bien choisir son intercom et son GPS moto ?

L’intercom moto est l’outil indispensable du motard voyageur
moderne. Il vous permettra, en outre, de répondre au téléphone, passer des
appels, écouter de la musique ou bien encore entendre les instructions de votre
GPS.

Le choix de l’intercom doit se déterminer selon votre budget
et vos besoins. Heureusement, le net regorge d’excellents guides spécialisés
écrits par des motards d’expérience
qui vous permettront de faire
votre choix très rapidement. Adaptables sur tous les casques fabriqués après
2014, on privilégiera la sécurité et la fiabilité avec un Cardo ou un Sena.

Le matériel chinois peut être pratique en « One
Shot » mais pas plus…

Il en va de même pour le GPS : on privilégiera les
grandes marques
. Tomtom et Garmin se battent en duel. Pour avoir essayé les
deux, Tomtom à ma préférence notamment grâce à sa cartographie et son
ergonomie.

Vous voilà équipé en bagage, guidé par votre GPS qui vous
parle grâce à votre intercom. Il ne reste plus qu’à faire la chose la plus
essentielle : rouler et profiter !

Les commentaires sont fermés.