Streamiz : Une affaire qui fera date dans le monde du streaming !

TheDigitalArtist / Pixabay
0

Streamiz : Le premier site streaming est tombé

Les geeks et les férus d’actualité high-tech n’ont pas raté la nouvelle. Le 19 février 2018, l’ancien gérant du site Streamiz était condamné à deux ans de prison et plus de 83 millions d’euros d’amende. Arrêté une première fois en 2011, il était depuis en attente de son jugement. Âgé de 41 ans, le Français ne s’est pas présenté à son procès. En cavale, l’ancien gérant est visé par un mandat d’arrêt international.

Streamiz et l’âge d’or du streaming illégal

Si aujourd’hui des sites comme Netflix ou Amazon Prime proposent du streaming légal, ce genre de service n’existait pas par le passé. Streamiz fonctionnait de la manière suivante : Les utilisateurs uploadaient les liens des films et des séries hébergées sur des plateformes tiers comme MegaUpload.

Techniquement, Streamiz n’a jamais hébergé aucune vidéo directement. C’était plutôt un portail agrégateur de liens qui se rémunérait grâce à la publicité. Et du cash il y en avait ! Plus de 150’000 euros de chiffres d’affaires en 2 ans. 40’000 films disponibles pour une audience de 250 000 visiteurs par mois.

Comment streamiz gagnait de l’argent…

Après avoir parcouru de nombreux blogs et cherché des articles crédibles aux quatre coins du monde, nous avons finalement trouvé des informations utiles sur Business Insider, Quora et The Telegraph.

Alors, expliquons comment ces sites de streaming fonctionnent réellement :

La première chose à savoir est que les sites de streaming tentent d’éviter les problèmes juridiques en n’hébergeant jamais leur propre contenu.

Les sites Web tels que Solarmovie et ProjectFreeTV font office de moteur de recherche pour les liens vers le contenu diffusé en continu.

Ce contenu est habituellement intégré à partir d’un site Web secondaire.
Lorsque vous appuyez sur le bouton de lecture sur le site Web, ce site Web demande le fichier à partir du deuxième site Web.

Le contenu vidéo existe en fait sur ce second site web, hébergé sur un serveur, que l’on ne voit jamais.
Le serveur renvoie ensuite le fichier vers votre ordinateur, en contournant le premier site Web.

Le logiciel approprié décode et lit la vidéo sur votre ordinateur.

Il s’agit d’une explication facile à comprendre du fonctionnement de ces sites Web de streaming.

Et maintenant que vous savez comment ils travaillent, est-ce que c’est légal ?

Pourquoi la législation est floue…

Selon les lois sur le droit d’auteur, si vous téléchargez ne serait-ce qu’une partie d’un fichier, on parlerait de pseudo-streaming. Cela signifie que vous avez téléchargé une copie de matériel protégé par le droit d’auteur, ce qui est illégal.

Et si vous diffusez en continu un contenu qui est montré à un grand nombre de personnes en dehors du cercle familial normal, cela constitue également une violation du droit d’auteur.

Cependant, si vous ne téléchargez pas ou ne partagez pas le matériel protégé par le droit d’auteur, l’accès au contenu en continu est généralement légal pour vous, l’utilisateur.

Mais, si vous téléchargiez ou affichiez du contenu diffusé en continu sans licence, vous mèneriez une activité illégale.

Les sites de streaming tentent d’éviter les problèmes juridiques en n’hébergeant pas leur propre contenu. Ils agissent plutôt comme un moteur de recherche pour les liens vers du contenu en continu, habituellement intégré à partir d’un site secondaire, comme nous l’avons mentionné précédemment.

Que pensez-vous du streaming ? Utilisez-vous des sites comme Streamiz ou vous êtes plutôt Netflix ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.